( 2 janvier, 2024 )

2eme partieet fin : MESKIN ,AGHYUL D ARGAZ L3ALI

2ÈME PARTIE ET FIN

MESKIN ,AGHYUL D ARGAZ L 3ALI.

Soudain ,étincela dans son cerveau une idée de chef  ,de dirigeant ,de gouvernant ,de leader ,de manager ,de Caudillo  et d’assassin celui qui restera toujours le number one de la tribu, c’est-à-dire le lion ,izem l’ghava .
Il inspira  profondément  ,leva la tête , et reconnu madame la lionne sur une crête entourée de trois ghiles (lionceaux) et d’une bonne dizaine de cousins .
iI faillit faire un arrêt cardiaque car il réalisa qu’ils l’ont  vu  trotter comme un minus poursuivi par le dernier des rebelles parmi les moins que rien :AGHYUL VU T VARDA

La lionne écarquilla les yeux ,se flagella les mèches avec sa queue ,mais rien n’y fait . iI s’agit bien de son chéri  « le  maître des lieux »  qui est  en mauvaise posture et elle perdit connaissance comme pour refuser de voir la réalité .
Les lionceaux se lèvent  et décidèrent de rentrer en action ,
mais tétanisés, ils devinrent des chiens de faïence  .
La lionne évanouie  ,les lionceaux effarouchés  devant ses yeux  et l’âne toujours derrière , pour prendre le pouvoir légitimement dans ce rapport de force évident:
Qui a fait la révolution ?
Ah ! Bon  !  dit le lion  peinard et loin des joutes .On vous à laissé  courir ,on vous a laissé  pourir, on vous a laissé  mourir  mais la FOUNTAGE  ETANOU ..
(L’AVANTAGE EST À NOUS )

le lion freina  sec,  à bonne distance s’asseyant  sur une touffe  d’herbe fraiche pleine de rosée  pour s’essuyer en catimini le postérieur  souillé  et s’adressa aux siens avec le verbe du Rais , diplômé  de la Zaouia d’El-Azhar  , de la Zitouna  et des hammams toutes options d’Oudjda et fit trembler de sa voix de fauve  en intimant l’ordre de se préparer ………… au festin .

C’est l’heure de manger !
Et n’oubliez pas les lions de l’île de France et des prairies du Nil .

Il retourna la tête, leur montra de sa grosse patte le  bourricot qui était maintenant à portée de la frappe .
Il bondit sur lui et d’un coup violent, le terrassa en lui fracturant le cou, trois côtes et le  fémur avant droit.
En lui disant : Bla rab-ik ma i cuddik ulla D Akli n tviv .
Notre beau bourricot  n’a pas eu le temps de réaliser sa catastrophe.
Normal  pour un âne.
Et le lion féroce d ajouter  :
Vous avez vu, comme je vous l’ai promis que la prise d’aujourd’hui , j’allais vous la chercher avant midi et  qu’elle me suivra en courant sans l’attacher ,ni la porter sur mon dos  et qu’elle arrivera en courant dans les assiettes de ma stratégie.
Vous pouvez  toujours compter  sur  moi.
Vous mangerez toujours à votre faim tant que je serai en vie .
Il suffit de me dire :  « An3am sidi » avant que je finisse de parler Je suis seul à en avoir le secret de la recette et j’ai des alliés secrets que vous ne connaîtrez jamais.
La réussite ,c’est la somme des compétences plus la motivation…..et ma réussite à moi est également la  somme de vos divisions,de vos traîtres ,de votre naïveté  et de mon intelligence à composer avec l’ennemi….et
La planification  prospective avant la fin des hostilités et surtout ,la compréhension de tous les rêves d’un âne.
Seul un lion est capable de prendre le pouvoir  , lui qui ne chasse même pas puisque tout le monde sait que c’est la lionne qui le fait  .Moi ,je n’ai jamais fait peur à l’ennemi  que par un nom d’emprunt reniant même celui de mes ancêtres de Djaafra
La Kherrouba des « trop- polis. »

Dites le à votre mère , dit le lion : Avec ses émotions de femelle ,on perd trop de temps .Elle n’a pas à avoir peur .Je vous nommerai tous à des postes huppés pour  diriger les villages de toute …..la forêt.
Moi ,j’ai envie de prendre un bain à Thala k’zem  puis ,un bain de foule puis un bain de sang avant de vous rejoindre à table .
Laissez moi le cœur de l’âne et ses côtes cassées  .
Bon appétit les enfants, n’oubliez pas les épices de Marrakech. et les fêves d’Alexandrie.

Et c’est ainsi que REVOLUTION  devint INVOLUTION  si heureuse  avec de l’avoine pour tous  ,de la voix  pour personne et de l’avoir  pour les An3amsidistes

Heureusement que cette époque remonte à la nuit des temps et qu’elle s’est passée ailleurs qu’en Algerie  ,j’ai failli trouver des ressemblances avec l’ Afrique de Nord.

Comprenez ce que vous voulez ,  moi je purge la cervelle  par l’écriture. C’est une manière de parler à ses enfants de l histoire des Hommes avec un grand H et des hommes avec une grande Hache.

Je voudrai que ma petite Pouty puisse dire ‘’merde’’ au capitaine Forte-Guerre dans sa langue ,lui qui a sévit dans nos villages comme ennemi visible.

Que dire ,alors aux hommes morts debout dans des combats de fauves avant 62 et à ceux qui se sont accroupis devant les chameaux après 62 pour une pompe à essence ,un bar ,une cafette, une biscuiterie, une briquetterie ,une usine de carrelage ,un terrain au bord de la route ou une route au bord d une fermette avec la fermette à condition de se la fermer et laisser faire .
« Combien ,vous êtes pauvres de votre richesse  ! «   crient les âmes des martyrs
par les mégaphones  de l histoire dans une symphonie silencieuse à  l’opéra des cimetières.

La peur fut  un sentiment  en 1962
le courage fut une décision  en 1954 .

Heureusement que le PC d’ Amirouche est un lieu qui ne changera pas de place même si la boîte qui contenait ses ossements à bien voyagé et  que beaucoup de documents historiques ont été sauvés  pour la postérité par un  lucide  de Tissira  :D a Mabrouk Belhocine..

Amkan n  sen di talwit netta d y izmawen
mara yeghlin f tmurt – akki

Ps: excusez si j’ai mélangé les perles du collier de cette histoire car chemin faisant ,le fil s’est cassé par ma colère et a laissé libre cours aux dérapages de mes rancoeurs.

Mohand Itswattef
29 / 12 / 2021

https://www.facebook.com/1047305166/posts/10219126519487670/

Pas de commentaires à “ 2eme partieet fin : MESKIN ,AGHYUL D ARGAZ L3ALI ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

|